Rural Romania: A travel back in time

Last october I’ve reached Romania and the region of Transylvania with an idea that was stuck in my mind for around 2 years: exploring its remote countryside and documenting its people’s rural way of living. The first thing to say is that I simply fell in love with the region, for the incredible kindness and generosity of its people and the beauty of its landscapes.

Je me suis rendue en octobre dernier en Roumanie, dans la région de Transylvanie, avec avec une idée que j’avais en tête depuis environ 2 ans: explorer ses campagnes reculées et documenter le style de vie de ceux qui y vivent. La première chose à en dire est que je suis tout simplement tombée amoureuse de ce pays, pour la gentillesse et la générosité incroyable de ses habitants et la beauté de ses paysages.

Agrandir

sunrise landscape transylvania romania
Sunrise on a foggy morning in the hills of Transylvania.
Levé de soleil un matin brumeux sur les collines de Transylvanie.

It’s mainly the work of the Romanian photographer Vlad Dumitrescu that inspired me and made me want to see by myself how old traditions are still being kept here. His images were bringing me back to my grand-parents’ childhood stories in a French village in the 30’s. Of course, as I could guess,  this is about to disappear as Romania is developing fast since it has join the EU in 2007. In the villages, new modern houses are replacing the old charming ones, and young people move to cities where big shopping malls now have their place in the scenery. Even so, few kilometers away, you’ll se karts pulled by horses, people working the land with oxen and lighting their petrol lamp at nightfall. Today’s Romania is a strange mix between past and modernity… For how long?

Agrandir

kart horses romania transylvania transport countryside
Despite the growing modernization of the country, karts pulled by horses still are a common mean of transport in the countryside.
Malgré la modernisation croissante du pays, la charrette reste un moyen de transport largement utilisé dans les campagnes.

C’est d’abord le travail du photographe roumain Vlad Dumitrescu qui m’a inspiré et donné l’envie de venir voir par moi-même comment certains ici perpétuent de veilles traditions. Ses images incarnaient pour moi les récits d’enfance de mes grand-parents dans leur village français des années 30. Bien sûr, et je m’en doutais, ceci est sur le point de disparaître à jamais, puisque la Roumanie se développe rapidement depuis son entrée dans l’Espace Economique Européen en 2007. Dans les villages, les veilles maisons pleines de charme sont démolies et remplacées par de nouvelles bien plus modernes; les jeunes quittent les campagnes pour aller s’installer et travailler en ville, où les gros centres commerciaux font maintenant partie intégrante du décor. Et pourtant, à quelques kilomètres de là vous verrez des habitants se déplacer en charrette, travailler la terre avec des boeufs, et allumer leur lampe à pétrole à la tombée du jour. La Roumanie d’aujourd’hui semble être un étrange mélange entre passé et modernité… Pour combien de temps encore?

Agrandir

C4A1291-Modifier
Ana lighting her petrol lamp at twilight.
Ana, allumant sa lampe à pétrole au crépuscule.

Agrandir

C4A8924-Modifier
Another fall morning...
Un autre matin d'automne...
C4A09501.jpg
Winter is coming...

Florin, my Romanian friend and fixer, and I kept joking about the famous quote from Games of Thrones « Winter is coming »… It’s a fact that for those living uphills, rather isolated and without power, preparing for winter is a BIG deal! While the highest lands started getting frozen at night, we kept hearing these words: « well, you know, winter is coming… » when asking people about their current daily activities.

Florin, mon ami et fixeur roumain, et moi avons souvent plaisanté avec cette fameuse citation de la série Games of Thrones « L’hiver vient »… Pour ceux vivant sur les collines, isolés et sans électricité, se préparer à l’arrivée de l’hiver est d’une importance capitale. Alors que les cimes commençaient à geler la nuit, nous entendions ces mots répétés: « et bien, vous savez, l’hiver arrive… » par ces gens que l’on interrogeait sur leur activités du moment. 

Agrandir

C4A8112
The hard work of preparing for winter!
Dur labeur que de se préparer pour l'hiver!

October is the time to gather the hay to feed the animals the whole winter and the wood to stay warm. It’s also the time of the last harvests: cabbages, pumpkins, potatoes, apples, nuts… When the snow will fall hard, people from the hills will need to be self-sufficients.

Agrandir

C4A1239-Modifier
Before the snow covers everything for few months...
Avant que la neige ne recouvre tout pour quelques mois...

Octobre est le temps d’engranger le foin qui nourrira les bêtes tout l’hiver, et de stocker le bois qui chauffera la maison. C’est aussi le temps des dernières récoltes: choux, potirons, pommes, noix… Quand la neige se tombera à gros flocons,  les habitants des collines devront être autosuffisants.

Agrandir

C4A1168
Maria and her donkey back from the well.
Maria et son âne de retour du puits.
C4A8941.jpg

In Maramures region, we went to visit the old Vasile accompanied by his Nephew. In his traditional wooden house, where the time seems to have stopped running, Vasile was making pickles with cabbages by putting them in big barrels filled up with saline water.

Dans la région des Maramures, nous sommes allé rendre visite au vieux Vasile, accompagnés de son neveux. Dans sa petite maison traditionnelle en bois, où le temps semble s’être arrêté, Vasile préparait les choux pour l’hiver en les mettant dans des tonneaux remplis d’eau salée.

Agrandir

C4A2831
An old traditional house lost in he hills of Maramures region.
Une vielle maison traditionnelle perdue dans les collines des Maramures.

In these same hills, we also met the old Jon, who is way less optimistic… Walking everyday in the snow to bring water from the well becomes more and more difficult as he gets older. Isolated since he is a widow, and feeling his strengths decreasing year after year, he wonders how many winters he’ll still be able to go through…

Nous avons aussi rencontré dans ces même collines, le vieux Jon, lui beaucoup moins optimiste…  Aller chercher l’eau au puits chaque jour, dans la neige et le froid, devient de plus en plus pénible à mesure que les années passent. Se trouvant bien isolé depuis qu’il est veuf et sentant ses forces diminuer avec l’âge, il se demande parfois combien d’hivers il supportera encore…

Agrandir

C4A2989
Winter is even more harsh for the most isolated ones, like the old Jon.
L'hiver est encore plus difficile pour les plus isolés, comme le vieux Jon.
C4A9807-Modifier.jpg
Family labor...

In the hills above Brasov in Transylvania, we became good friends with Traian and his family. We had the chance to witness their traditional ways of working their land and products, always all together.

Dans les collines surplombant Brasov, en Transylvanie, nous nous sommes liés d’amitié avec Traian et sa famille. Nous avons eu la chance de pouvoir assister à quelques préparatifs de l’hiver, et de nous rendre compte de leur façon traditionnelle de travailler leur terre et ses produits, en famille.

Agrandir

C4A9726
Picking up potatoes just before winter.
Rammasage des pommes de terre juste avant l'hiver.

Agrandir

C4A9766
Traian ploughing his land... in the old fashion way!
Traian entrain de labourer...à l'ancienne!

Agrandir

C4A2054-Modifier-Modifier
The whole family work together on the last west harvest, to separate the straw from the grain.
Toute la famille s'affaire sur la dernière moisson de blé, pour séparer la paille du grain.

Agrandir

C4A2480
It's a century old machine which is now going to be used to separate the grain from its husk.
C'est une machine vieille d'un siècle qui va maintenant servir à séparer le grain de sa cosse.

Agrandir

C4A2301-Modifier
The work is going on... On the other side the grains are falling into big bags to be stored. Allergic and asthmatic people, stay away!
Travail en cours... De l'autre côté, les grains tombent dans leur sac de storage. Allergiques et asthmatiques s'abstenir!

Agrandir

C4A2231
Done... Time for a beer!
Après l'effort, le réconfort!

Agrandir

C4A2517
The end of a beautiful warm day of fall...
La fin d'une belle et douce journée d'automne...

As I wrote in the beginning, Romania is developing fast. Not far from Traian’s house, electric pols have already been installed, but the power is not yet there…. We can only hope for these people it will soon be, which will with no doubt make their life easier. But with this growing modernisation the « journey back in time » for us will probably soon end!

Comme je l’ai écrit au début, la Roumanie se développe vite. Non loin de la maison de Traian, des pilonnes électriques ont déjà été installés, mais le courant n’y est pas encore établi… L’on ne peut qu’espérer pour ces gens que cela ira vite. Mais pour nous, avec cette modernisation croissante, le « voyage dans le temps » prendra bientôt fin!

C4A1236.jpg

6 Comments

  1. Flootch 7 décembre 2015 at 17 h 13 min

    Récit très touchant Julie. Texte vraiment rempli d’émotion et les photos sont sublimes. merci pour ce voyage dans cette région qui m’est inconnue (un peu moins désormais ) 😉
    Les photos vont évidemment de paires avec le texte, elles sont magiques ! Petit coup de coeur pour celle de la maison traditionnelle Maramures !;-)

  2. Annie Daudrumez 7 décembre 2015 at 17 h 22 min

    Lecture passionnante et photos magnifiques. Merci de me faire voyager avec toi!

  3. BROYER frédéric 6 janvier 2016 at 18 h 55 min

    Bravo pour cette page que tu nous fais partager.

    Ton travail reste toujours remarquable 🙂

    On Adore 🙂

    Un gros gros bisou de Pascal et moi <3

  4. Amar Patel 24 janvier 2016 at 8 h 06 min

    what a lovely countryside of Romania 🙂 and impressive captures !!

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may also like